Menu

2007

Dans le cadre de leur mission 2007 en Afghanistan, Jeremy et Jude se sont rendus à Djalalabad et à Kaboul. Ils y ont rencontré des représentants des Nations Unies, du gouvernement afghan et des ONG locales, ainsi que des écoliers et une équipe de reconstruction de l'armée américaine.

À l'occasion de la Journée de la paix 2007, l'OMS et l'UNICEF, en partenariat avec le ministère de la Santé publique, ont fourni à 1,4 million d'enfants le vaccin monovalent P3 contre la poliomyélite dans le sud de l'Afghanistan et dans certaines régions de l'Est. L'UNICEF et de jeunes bénévoles du Croissant-Rouge afghan ont organisé une marche de la paix dans les rues d'Herat, puis un débat entre les jeunes sur les actions à entreprendre en Afghanistan pour l'instauration d'une paix durable. Dans le cadre de cette journée se sont tenues des cérémonies de restitution d'armes, des prières pour la paix dans les mosquées et des activités éducatives. Des écoles furent également repeintes en blanc. Une grande parcelle de terre déminée et prête à la culture a été rendue à la communauté locale.

2008

En août 2008, Jeremy s'est rendu en Afghanistan, encore une fois accompagné de Jude Law, l'ambassadeur de Peace One Day. Il a pu s'entretenir avec le président Hamid Karzaï et a rencontré des agences des Nations Unies et des groupes de la société civile. Une conférence de presse avec Jeremy Gilley et Jude Law a été organisée pour appeler la population d'Afghanistan à observer la Journée de la paix.

Lors de la Journée de la paix 2008, on a pu constater une diminution de 70 % des violences en Afghanistan à la suite des plaidoyers du président Karzaï et des Nations Unies en faveur d'une journée sans violence.

L'UNICEF, l'OMS et le ministère de la Santé publique ont vacciné 1,6 million d'enfants contre la poliomyélite dans le cadre de la campagne 2008 de la Journée de la paix.

2009

En 2009, les activités de la Journée de la paix ont augmenté en volume et en portée, avec une plus grande participation de la société civile et d'autres organismes et ONG tels qu'Oxfam et War Child. À la suite des accords de la Journée de la paix conclus par toutes les parties de la région, les agences des Nations Unies et le gouvernement ont pu poursuivre la campagne de vaccination de la Journée de la paix ainsi que d'autres activités importantes.

En vue de la Journée de la paix 2009, le gouvernement afghan avait demandé à ses forces armées de ne pas intervenir. Une déclaration similaire demandant l'interruption des opérations offensives avait été effectuée par la FIAS (Force internationale d'assistance et de sécurité). Les talibans ont accepté de soutenir une initiative de vaccination contre la poliomyélite menée par le gouvernement afghan et les Nations Unies, en déclarant qu'ils ne porteraient pas préjudice ni ne bloqueraient l'accès aux 14 000 bénévoles engagés dans la campagne de la Journée de la paix.

Presque 1,2 million d'enfants afghans ont pu être vaccinés contre la poliomyélite dans huit provinces, dont certaines des plus inaccessibles comme celle de Kandahar, Uruzgan et Helmand.

L'initiative de lutte contre la poliomyélite est un effort conjoint des autorités afghanes, de l'OMS et de l'UNICEF. Elle est également soutenue par des acteurs comme le Comité international de la Croix-Rouge et des ONG médicales.

« Elle a été plus efficace que n'importe quelle campagne de vaccination en Afghanistan dans les 18 derniers mois », a déclaré Peter Graaff, représentant de l'OMS dans le pays. « Nous en sommes très contents, car une telle couverture augmente les probabilités d'éradiquer la poliomyélite », a-t-il ajouté.

Le 21 septembre, la MANUA a annoncé qu'une rare trêve de 24 heures des opérations offensives marquant la Journée de la paix semblait être respectée dans tout l'Afghanistan, seuls quelques incidents de sécurité isolés étant signalés en fin d'après-midi. Des membres officiels du ministère de la Défense afghan et de la Force internationale d'assistance et de sécurité de l'OTAN ont déclaré que cette journée s'était avérée bien plus calme que d'accoutumée (source : MANUA.)

 

La mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a lancé une importante campagne télévisée et radiodiffusée d'un mois à partir du 21 août, sur le thème suivant : « QUE FAITES-VOUS POUR LA PAIX ? » et a disposé 74 grandes banderoles Journée de la paix dans tout le pays.

En conséquence des efforts de campagne de la MANUA, le 22 septembre, plus de 1 000 personnes ravies agitaient des drapeaux de la Journée de la paix en attendant impatiemment la prestation de certains des chanteurs les plus célèbres d'Afghanistan dans les jardins historiques de Babur à Kaboul.

L'UNICEF s'est également impliquée par un stage de cricket de deux jours regroupant 50 enfants défavorisés, et par un atelier de peinture de trois jours destiné aux enfants des rues de Kaboul.

Des compétitions de cerfs-volants ont eu lieu le 21 septembre à Kaboul, Herat, Djalalabad et Mazar-e Charif.

War Child Nederland a organisé des activités dédiées à la Journée de la paix.

Des équipes d'OXFAM en Afghanistan ont aidé une coalition de 13 ONG locales et nationales menées par l'association SABA Media Organization à célébrer la Journée de la paix dans 16 provinces du pays. Des ONG de différents domaines d'expertise (communication, résolution de conflits et établissement de relations pacifiques entre communautés, organisation de campagnes) se sont rassemblées pour militer en faveur d'une stratégie de pacification nationale, conjointement avec les Nations Unies.

OXFAM a publiquement approuvé cette campagne au niveau international au travers de ses sites Internet et de ses contacts médiatiques. Cet organisme a souligné l'importance d'offrir aux Afghans le moyen de s'exprimer et de considérer leurs besoins et leurs intérêts comme une priorité dans les discussions.

2010

« En cette année où la violence domine l'information en Afghanistan, la MANUA s'efforce de porter la voix des jeunes Afghans qui œuvrent pour la paix dans les communautés »
-Kieran Dwyer, directeur de l'équipe Communication de la MANUA

En 2010, les Nations Unies ont de nouveau ouvert la voie en Afghanistan ; la MANUA a lancé sa campagne pour la Journée de la paix le 1er septembre par le biais de messages publicitaires dans les médias de masse. Avec 70 % de la population afghane âgée de moins de 25 ans, les jeunes représentent le cœur de cible de diverses actions organisées par des groupes issus de tous les secteurs de la société.

Pour la quatrième année consécutive, les agences des Nations Unies en Afghanistan s'emploient à sauver des vies lors de la Journée de la paix. Les agences de l'ONU collaborent avec le ministère de la Santé pour vacciner 50 000 enfants et femmes en âge de procréer dans des régions fortement exposées au risque de maladies létales. En complément, une grande campagne de vaccination contre la poliomyélite visant 8 millions d'enfants a été lancée dans tout le pays.

Dans le cadre de sa déclaration lors de la Journée de la paix, le président Hamid Karzaï a annoncé que le gouvernement afghan a mis en place un comité pour la paix, dont l'objectif consiste à apporter une paix durable dans le pays.

 

Mediothek, entité de la société civile, en collaboration avec la MANUA et la Fondation afghane pour la culture et la communication médiatique (ACMCF, Afghanistan Culture and Media Communication Foundation) a organisé différentes activités dans la province de Kondoz. Plus de 50 membres officiels de haut rang du gouvernement, d'érudits religieux, de journalistes, de représentants de la société civile et d'associations ainsi que des enfants ont participé à la manifestation.

Deux équipes de football de Kondoz se sont affrontées dans une course, avec le soutien du Centre de coordination de la lutte antimines en Afghanistan (MACCA, Mine Action Programme of Afghanistan). Des membres officiels du gouvernement ont également parrainé la création d'une équipe de jeunes footballeurs, nommée « Jeunes pour la paix de Kondoz », et dont l'initiative revient à l'ACMCF.

À Mazar-e Charif, dans la province de Balkh, des femmes afghanes ont assisté à un concert donné pour la Journée de la paix. Ce fut l'occasion pour le chanteur et compositeur Farhad Darya, également militant pour la paix et les droits de l'homme, de se produire sur scène.

Skateistan, une école de skateboard mixte d'Afghanistan a invité ses élèves et d'autres personnes à participer à une manifestation pour la Journée de la paix. Plus de 200 élèves, parents, jeunes athlètes, membres du personnel du Comité olympique et représentants internationaux se sont réunis lors d'un débat sur la paix et sur le pouvoir de cohésion du sport.

Au cours de la manifestation se sont déroulés des lectures du Coran, des chants pour la paix, des visionnages de vidéos, des lectures de poèmes, des prières et la diffusion d'un court-métrage intitulé « Mama Peace », réalisé par des élèves de Skateistan. On a aussi pu y voir des démonstrations sportives, notamment de skateboard, taekwondo, karaté, gymnastique et football. La manifestation a également été l'occasion de discours sur la paix par Freshta Farrah, présidente déléguée du Comité national olympique afghan et Oliver Percovich, directeur général de Skateistan.

Lors de la Journée de la paix, de jeunes bénévoles pour la paix se sont associés à Douglas Mackey et Dennis Mills de Fellowship of Reconciliation USA et à John Silliphant de Friends Without Borders pour joindre par téléphone des amis issus de 20 pays différents et leur demander « Pourquoi ne pas s'aimer ? » Ces jeunes Afghans ont également participé au Trek pour la paix du PNUE à Bamiyan, et y ont apporté des banderoles arborant le mot Paix en 44 langues.

 

À Kaboul, un festival de la Journée de la paix a été organisé à proximité du tombeau de Nadir Chah, sur une crête surplombant la ville. Des rassemblements d'enfants qui découvrent la paix par les cours, les arts, la musique et le sport ont été organisés. Dans un esprit festif, les enfants brandissaient des drapeaux en faveur de la paix ou lançaient des cerfs-volants pour symboliser leurs espoirs. Le porte-parole du ministère de la Défense, Zahir Azimi, a participé à la cérémonie.

Ce message de paix et de réconciliation fut encore renforcé par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et par le Comité pour la paix de Bamiyan au travers d'un Trek pour la paix au cœur de la région de moyenne montagne qui se trouve dans la province de Bamiyan. Des jeunes et des enfants réalisèrent des performances musicales et théâtrales ; il fut également possible d'assister à des expositions sur l'artisanat ou le déminage. Le gouverneur de la province de Bamiyan, Habiba Sorabi, et des représentants du ministère de l'Agriculture, de l'irrigation et du bétail, de l'Agence nationale de protection de l'environnement (NEPA), du ministère de la Jeunesse et du PNUE, ainsi que des chefs communautaires locaux, ont pu prononcer des discours.

Plus de 500 jeunes issus de toute la province de Nangarhar furent impliqués dans plusieurs activités en faveur de la paix, organisées par le ministère de la Jeunesse avec le soutien de l'UNICEF. Des tables rondes radiodiffusées et télévisées sur l'importance de la paix se sont tenues, de même que des concours de poésie et de dessin et des tournois sportifs.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) à Djalalabad a organisé des activités, notamment des matchs de cricket en faveur des rapatriés et des déplacés internes dans les provinces de Nangarhar et de Laghman.

Des écolières afghanes portaient des écriteaux pour la Journée de la paix alors qu'elles assistaient à un match de volley-ball dans une école pour filles d'Herat, organisé par la MANUA et le département de l'éducation d'Herat.